Loading...
Vous êtes ici:  Home  >  Véhicules  >  Tests  >  Current Article

Essai Mercedes New Classe S : réaliser l’impensable

Par   /  August 4, 2017

    Imprimer       Email
Mercedes-Benz S-Klasse, S 560, W222, 2017/ PFV S-Klasse Zuerich 2017

La nouvelle Mercedes-Benz Classe S bénéficie de nouveaux moteurs et de systèmes d’assistance toujours plus sophistiqués. Outre le V8 turbo innovant, saluons l’arrivée de nouveaux moteurs 6 cylindres en ligne dont les versions diesel notamment – à l’image du 4 cylindres précédemment lancé dans la Classe E et testé selon les procédures WLTP & RDE nettement plus sévères – affichent une avance significative en matière de CO2 et de post-traitement des gaz d’échappement, émissions de particules minimalisées incluses.

« Intelligent Drive » met en lumière l’évolution extrêmement rapide des systèmes d’assistance à la conduite. Avec la nouvelle Classe S, une étape importante est franchie en direction de la conduite autonome.

Assistance Graphics

Mercedes-Benz S-Klasse, S 560, W222, 2017/ PFV S-Klasse Zuerich 2017

Avec le perfectionnement des systèmes de caméra et de radar, avec une technologie optimalisée au niveau des capteurs et des actionneurs, la voiture recourt aux données cartographiques et de navigation. Rouler en Classe S a ainsi quelque chose de mystérieux. Et pourtant… ce qui semblait impensable il y a peu s’est aujourd’hui transformé en expérience automobile sûre et confortable. Avec Intelligent Drive, le régulateur de distance actif (DISTRONIC) et l’assistant de direction règlent de manière plus adéquate encore la direction et la distance par rapport au véhicule qui précède. La vitesse est automatiquement adaptée à l’approche de virages et de carrefours. L’assistant de trajectoire et le freinage d’urgence ont été perfectionnés ou complétés avec des fonctions supplémentaires. Les systèmes de caméra et de radar aux réglages fins donnent au conducteur de la Classe S une image encore plus précise du trafic et pour la première fois, ils s’appuient sur les données cartographiques et de navigation. Trop compliqué ? Le menu ‘Assistance Graphics’ permet de voir en un coup d’œil quelles fonctions d’assistance ont été sélectionnées et comment ces ‘assistants’ réagissent au trafic quotidien.

 

Wellness

En plus des phares LED Multibeam et des feux de route Ultra Range, la nouvelle S propose des versions optimalisées du Road Surface Scan – une détection anticipée des inégalités de la route avec adaptation immédiate de l’amortissement – et de la Curve Tilting Function – stabilisation supplémentaire de la carrosserie qui se penche dans les virages. Le programme Energizing combine divers systèmes de confort, ce qui entraîne le fonctionnement systématique de l’air conditionné, de la fonction parfumerie, du chauffage des sièges, des fonctions ventilation et massage, des superficies chauffantes, de l’installation d’éclairage et de musique. Après quoi des configurations wellness spécifiques peuvent être sélectionnées. Vous avez le choix entre 6 programmes wellness : fraîcheur, chaleur, vitalité, plaisir, confort, training (relaxation et activation musculaire, équilibre). En fonction de la version, ces programmes wellness sont disponibles sur toutes les places.

 

Post-traitement direct

Mercedes-Benz S-Klasse, S 560, W222, 2017/ PFV S-Klasse Zuerich 2017

Des chaînes cinématiques de conception neuve apparaissent sous le capot de la nouvelle Classe S. Dont les nouveaux moteurs 6 cylindres en ligne (diesel comme essence) et un nouveau moteur à essence V8 bi-turbo. Un plug-in hybride avec Integrated Starter-Generator (ISG) (48V) et un compresseur booster électrique sont dans le pipe-line. Une électrification systématique rend superflu, dans le cas de ce 6 cylindres PHEV, l’entraînement par chaîne des groupes auxiliaires. La construction compacte ainsi rendue possible crée un espace supplémentaire pour localiser le post-traitement des gaz d’échappement (avantage de température) juste à côté du moteur. Un nouveau V8 (345 kW/469 ch – 700 Nm) apparaît dans la S 560 4MATIC. A charge partielle, 4 des 8 cylindres sont désactivés au moyen du Camtronic. Ce qui fait baisser les pertes de pompage et augmente l’efficacité des 4 cylindres en fonctionnement. A noter encore le placement des turbos entre les deux bancs de cylindres. Enfin : ce moteur bi-turbo 4,0 litres V8 avec désactivation des cylindres qui équipe l’AMG S 63 4MATIC+ (et qui remplace le V8 bi-turbo de 5,5 litres du modèle précédent) affiche une puissance de 450 kW/612 ch malgré une course plus petite des pistons.

 

S 400 diesel : le plus puissant

Le diesel le plus puissant de l’histoire (automobile) de Mercedes se base sur le nouveau 4 cylindres lancé l’an passé dans la Classe E. Il s’agit d’un 6 cylindres en ligne disponible en deux niveaux de puissance. Dans la S 350d 4MATIC, il développe 210 kW/286 ch et 600 Nm. Dans la S 400d 4MATIC 250 kW/340 ch et 700 Nm. Des chiffres qui montrent d’emblée que la transmission intégrale n’est ici pas un luxe. Tout comme le 4 cylindres lancé précédemment, il comporte des bols de combustion dans les têtes de piston, des doubles turbos, un bloc moteur alu avec traitement des parois de cylindres Nanoslide®, des pistons en acier et – pour la première fois – le calage de distribution variable Camtronic.

Le nouveau 6 cylindres en ligne répond de manière exemplaire à la législation future en matière d’émission selon la norme WLTP & RDE (Real Driving Emissions). A l’image du 4 cylindres, nous constatons que tous les composants pertinents pour une baisse efficace des émissions se trouvent directement à côté du moteur. Ce qui a pour conséquence moins de perte de chaleur et des températures de fonctionnement favorables au post-traitement des gaz d’échappement. La recirculation multiple des gaz d’échappement et le post-traitement à proximité du moteur – pour la première fois combiné au calage de distribution variable – aura pour effet une nouvelle réduction des rejets de particules et des émissions. Ou comment ce 6 cylindres – avec WLTP et RDE en tête – confirmera rapidement que les diesels ont été trop longtemps étiquetés injustement comme pécheurs écologiques à cause des procédures de test NEDC totalement dépassées.

 

 

    Imprimer       Email
This post has been viewed 282 times

Sur le même thème ...

Renault_Espace20183

Essai Renault Espace: avec un 225 chevaux, elle s’offre un zeste d’Alpine

Lire plus →